-> Le manager et la confiance Cours

<br bienveillante />

Imaginez une petite fille à vélo …

Son père la met sur le vélo, il l'accompagne, il la tient, il l'encourage avant de la laisser partir doucement. Mais elle ne s'en rend pas immédiatement compte. Elle donne des coups de pied, elle avance, concentrée sur son apprentissage. Puis elle se rend compte à un moment donné qu'elle peut le faire seule, qu'elle peut le faire, qu'elle fait maintenant du vélo sans aide. Elle a acquis une compétence. Et surtout … elle est très heureuse!

La confiance est la confiance en premier lieu
dans l'autre.

La petite fille fait d'abord confiance à son père, dans sa capacité à la protéger, à l'éduquer. Cependant, dès qu'elle donne un coup comment devenir coach en confiance en soi on vimeo ? de pied seule et se rend compte qu'elle est capable de le faire, elle acquiert également une nouvelle confiance, une technique & # 39; confiante dans sa capacité à faire. Mais sa joie appartient à une autre dimension, une dimension de confiance dans la vie elle-même, dans l'univers, elle se sent vivante et portée. Et les trois dimensions en bas sont inséparables.

La technologie seule ne suffit pas. Vous pouvez être objectivement très compétent et ne pas avoir confiance en vous. Une relation seule ne suffit pas. Quelle autre autonomie pour moi si j'ai encore besoin de l'autre personne et de sa permission? Et la confiance dans la vie ne suffit pas non plus, si j'ai besoin d'un savoir-faire spécifique … La confiance est donc toujours de nature multidimensionnelle …

Gérer, c'est aussi de la confiance.

Créez la ma confiance : comment faire quand on a plus confiance en soi ? confiance dans les autres, laissez-les développer la confiance, misez sur leur autonomie et leur capacité d'apprentissage. Puisque la confiance n'est pas innée, elle n'est pas génétiquement différente – et pour ne citer ici que deux exemples très emblématiques – Madonna ou Mick Jagger, mais devenir des étoiles planétaires n'aurait pas été le premier … enfants inhibés! Madonna raconte comment c'était à 11h avec un éducateur qui l'a mise sur la bonne voie. Parce qu'il savait reconnaître en elle un talent et lui dire, l'aider à le reconnaître, s'approprier et le développer. Gérer, c'est donc créer un lien. Mais c'est et surtout aider l'autre, lui permettre de reconnaître son potentiel et le laisser s'exprimer.

«L'action est l'occasion de rencontrer la tendresse du monde», nous raconte encore Charles Pépin. Car finalement c'est aussi l'action elle-même qui crée la confiance. L'action n'est pas seulement un résultat, mais aussi un chemin. C'est aussi parce que nous agissons, que malgré la difficulté, nous osons agir, nous apprenons, nous progressons et nous gagnons en confiance. En tant que tel, manager signifie également créer un environnement favorable. Tout comme le père de la petite fille quand il choisit un lieu, un moment pour jeter sa fille sur le vélo, le manager extraverti crée les conditions nécessaires au progrès de chacun. Faire progresser ses équipes malgré l'incertitude et utiliser leur potentiel sans aucun doute et inhibitions.