> Confiance en soi: 8 étapes pour apprendre à s'aimer tel que vous êtes: Femme actuelle Le MAG Formation

Et si nous ne nous jugions plus? Vous appeler idiot quand vous manquez un rendez-vous, ne pas rattraper pour élever vos enfants ou faire de l'embonpoint? D'un autre côté, si nous prenons le même regard bienveillant sur nous que sur les personnes que nous aimons? Essayons donc de réduire la pression et de nous traiter les uns les autres avec plus de souplesse, même en étant amicaux. Nous serons le «plaisir de vous-même» découvrir comme psychanalyste Sophie Peters l'appelle dans son livre Le plaisir d'être soi-même (Éditions que j'ai lues).

" Il y a dans ce plaisir, dit-elle, une satisfaction paisible dans laquelle notre vulnérabilité et notre vulnérabilité coïncident avec nos forces, nos compétences et nos talents. "Il faut quelques habitudes pour changer, mais ça vaut le coup, parce que nous sommes la personne avec laquelle nous passons le plus de temps dans le monde après tout!

Étape 1: j'arrête de me saboter

" Quel idiot! "," Suis-je stupide ou pas?! ": Ces sortes de phrases intérieures que nous nous imposons au moindre glissement ne sont ni inoffensives ni inoffensives. Ce sont des coups de poing verbaux qui nous frappent peu à peu, nous rabaissent et finalement affectent notre appréciation de nous-mêmes, nous devons donc essayer de les éviter .

Comment je fais? Tout d'abord, en réalisant qu'il n'y a pas de violence contre nos proches lorsqu'ils ont tort. Et à juste titre: nous avons de l'amitié avec eux, ou de l'amour. Ayons donc la même gentillesse avec nous-mêmes: " Se sentir digne est une condition pour se traiter avec bonté Brené Brown, auteur de Ne soyez plus parfait, soyez vous-même (Éditions Leduc.s).

Et pour savoir si vous vous traitez bien, vous pouvez passer le test d'auto-compassion développé par un chercheur américain, Kistin Neff, disponible en ligne.

Étape 2: je baisse la barre

Nous essayons souvent d'être l'épouse, la mère, l'employée ou la petite amie parfaite. Parfois même: les quatre à la fois … Le désir de perfection est plus handicapant que motivationnel, car la perfection n'existe pas, car sa recherche nous condamne en permanence à l'échec ou à la déception. " Nous essayons d'éviter de manquer quelque chose, mais si nous abaissons un peu la barre, le succès est possible et le succès donne confiance Pierre Portevin, auteur de Mon meilleur ami … c'est moi (Éditions Eyrolles). La confiance en soi est un moteur puissant à réaliser.

Comment je fais? Par conséquent, au lieu de viser la lune, l relation amoureuse'entraîneur nous invite à réfléchir à notre «intention de vie» et en particulier à la personne que nous aimerions être. Si c'est une mère calme qui passe du temps avec ses enfants, il n'est pas nécessaire de tout faire réussir: mieux vaut se concentrer sur les moments passés ensemble, les émotions positives qu'elles apportent et la confiance que cela donner à tout le monde.

Étape 3: je change ma vision de moi

Vous donner plus de gentillesse et de flexibilité signifie également changer votre vision de vous-même en cessant de vous juger. " Vous apprécier tel que vous ne signifie pas quitter votre emploi, Ombre de Pierre Portevin, mais plutôt accepter de faire ce que nous sommes. & # 39;.

Comment je fais? Nous commençons à cesser de craindre et à nous blâmer pour le mauvais temps et les échecs que nous vivons, car c'est précisément cela qui nous enseigne et progresse. Pour minimiser, l'entraîneur recommande de les considérer comme des haltères qui nous résistent et nous permettent de développer nos muscles.

Étape 4: j'ose être authentique

Lorsque les gens sont interrogés sur la qualité qui est la plus importante pour eux dans l'amitié, ils appellent à juste titre l'appréciation telle qu'elle est. Il est donc inutile de vouloir être grand en toutes choses.

Comment je fais? " Laissez l'enfer tranquille! “ C'est le mantra, radical et souverain, auquel nous invite le philosophe Fabrice Midal. '' Choisissez l'authenticité, Ajoute Brenée Brown, il cultive le courage d'être imparfait et de se rendre vulnérable car nous sommes tous un alliage de forces et de luttes internes ".

Étape 5: Je pense que je devrais m'encourager

Sans tomber dans la complaisance, nous pouvons nous permettre de marquer nos victoires ou Êtes capable atténuer nos difficultés en faisant des compliments.

Comment je fais? " L'hospitalité encourage à continuer, indique Pierre Portevin. En adoptant un nouveau comportement, vous créez de nouveaux schémas de connexion entre les neurones (synapses): c'est la loi de Hebb que la répétition d'une activité favorise le développement des synapses nécessaires à cette activité. "Donc, nous n'hésitons plus, et même si nous nous sentons parfois ridicules, nous n'hésitons pas à dire des mots de soutien.

Étape 6: je prends soin de moi

Prendre soin de soi, selon Sophie Peters, ne signifie pas appliquer des recettes de bonheur toutes faites pour échapper aux pleine conscience ou comment booster sa confiance en soi ? contrariétés, mais se soucier de ses valeurs, celles dont le respect nourrit l'estime de soi.

Comment je fais? " C'est un mouvement continu, explique le psychiatre. Si je prends des mesures en sachant que je le fais pour prendre soin de moi et que je dis non si je pense non, je serai au début d'un voyage qui chérira automatiquement le respect de moi-même. “ Essayer de prendre soin de soi n'est pas une approche égoïste, au contraire: plus vous êtes en paix avec vous-même, plus vous vous sentez capable de prendre soin de vos proches.

Étape 7: je laisse tomber le ballast avec les enfants

Vous faites de votre mieux pour élever vos enfants et leur donner tout votre amour. Êtes-vous souvent contrarié par le cri, vous sentez-vous jamais détendu avec eux? C'est un sentiment très partagé. C'est parce qu'elle ne l'a jamais cherché, soutient Agnes Labbé, mère de quatre enfants et femme active, maintenant Éducation approximative (Éditions Marabout). " Je pense qu'il y a suffisamment de personnes et d'institutions qui nous poussent à ne pas ajouter, dit-elle. Je suggère que nous ne sommes plus «zéro» et que nous nous donnons la même gentillesse avec laquelle nous les récompensons. "

Étape 8: je prends le corps positif

Positive Body: C'est la vision derrière ce mouvement à grande échelle né aux États-Unis il y a 20 ans. Il est destiné à toute personne dont le corps ne correspond pas aux armes véhiculées par la publicité et le monde du divertissement, et qui se sentirait compliqué, en d'autres termes, toute personne normale! Porté par les réseaux sociaux, qui inondent le web d'images de corps différents, il invite chaque femme à s'accepter telle qu'elle est. Cette vague positive a même atteint les grandes marques qui choisissent de plus en plus des muses en taille 42 (la moyenne en France) plutôt que des mannequins filiformes pour les représenter.

Lisez aussi:

⋙ 6 astuces de sophologue pour gagner en confiance!

Body "Body positive": 5 comptes Instagram qui rendent les femmes simples et se réconcilient avec elles-mêmes

⋙ Charles Pépin: "Avoir confiance, c'est accepter de ne pas tout contrôler"